Les enfants d’Ankasina, association Loi 1901 vient en aide aux enfants déshérités d’un bidonville d’Antananarivo, capitale de Madagascar. Notre action est de soutenir le Centre Bétania, école et dispensaire créé en 1995 par sœur Thérèse, une bretonne de la Congrégation des sœurs de la Providence. Le Centre accueille aujourd’hui près de 900 enfants et leur apporte un soutien dans les domaines de la Santé, de l’Alimentaire et de l’Educatif.

L’ASSOCIATION

Nous sommes des investisseurs solidaires. Notre volonté n’est pas d’assister mais de mettre à disposition des Malgaches impliqués dans le développement de leur pays, un outil d’éducation et de progrès.

Le but de notre association est de récolter les fonds nécessaires au fonctionnement et au développement du Centre Bétania. Ce centre, crée en 1995 par Sœur Thérèse est constitué d’une école et d’un dispensaire. C’est la seule structure de soin et de scolarisation du quartier d’Ankasina, bidonville de plus de 12 000 habitants au nord d’Antananarivo capitale de Madagascar.

Créée officiellement en février 2000 l’association compte aujourd’hui environ 350 membres. Elle est sous le statut de Loi 1901.


Depuis septembre 2007 soeur Thérèse a été rapatriée en France par sa Congrégation pour raison de santé, et a été remplacée par une autre sœur de la Congrégation, Sœur Clémentine. Depuis 2021 Sœur Jacqueline remplace Sœur Clémentine.

Notre association continue, bien entendu, de soutenir l’action initiée par sœur Thérèse.

Les fonds collectés par notre association vont entièrement à Madagascar sur un compte géré par l’association malgache Bétania et sa Coordinatrice malgache Mme Nathalie. Tous les projets sont initiés et discutés par l’équipe malgache qui gère cette école dispensaire. Chaque année nous nous concertons, bailleurs et acteurs locaux, pour définir nos axes de développement et le cadre dans lequel nous souhaitons faire évoluer ce centre.

L’utilisation des fonds est affectée pour l’essentiel à la fourniture d’un repas de riz quotidien pour les 900 enfants du Centre, la Santé (dispensaire) et le paiement des quelques 60 salariés malgaches (enseignants, cuisinières, comptable, etc…)

Les frais de notre association Les enfants d’Ankasina sont seulement de l’ordre de 5% des fonds récoltés et sont ceux nécessaires à la marche légale de l’association (timbres, petits matériels de bureau, frais d’organisation liés aux journées de soutien, transport etc…). Toujours engagés dans le but de faire rentrer des fonds pour l’association, ils sont couverts par nos actions commerciales (cartes de vœux, marché de Noël, buvette etc…) ce qui signifient que l’intégralité des dons et des cotisations parrainages vont aux enfants.

Un bilan annuel, ainsi qu’un rapport d’activité de l’année précédente sont présentés chaque année lors de l’Assemblée Générale de l’Association (dernier samedi de mars). Chaque adhérent à jour de ses cotisations a le droit d’assister à cette A.G et de prendre connaissance des rapports établis.

Nos actions pour le Centre :

  • Développer le suivi des enfants à la sortie de leur parcours scolaire en leur proposant une bourse d’études ou une formation professionnelle.
  • Compléter l’éducation scolaire dispensée tout au long de l’année en proposant des activités d’éveil, culturelles et sportives en fin de semaine et durant les vacances.
  • Continuer à assurer la formation de nos salariés en leur permettant de développer leur compétences professionnelles (cours de français, formation informatique etc…).
  • Continuer à créer des liens humains et des échanges entre nos deux pays (accueil de stagiaires, visites en France).

Historique

Thérèse L’Yvonnet sœur de la Providence de Ruillé sur Loir (72) est partie en 1995 à Tananarive pour y soutenir les pauvres et les déshérités du quartier d’Ankasina.

En 1996 elle obtient de la mairie le prêt d’un petit bâtiment avec un bout de terrain pour y installer un centre qui sert essentiellement dans un premier temps de Centre d’Assistance Sociale.

Peu à peu les besoins en alphabétisation se font sentir, sœur Thérèse, forte de son expérience de directrice d’école commence à enseigner avec les moyens du bord.

Ses premiers élèves apprennent les lettres à même le sol en les traçant dans la terre rouge de Madagascar.

De même la demande médicale est très importante d’où la construction rapide d’un bâtiment destiné à devenir un dispensaire, et la venue de 2 médecins malgaches en renfort.

Ensuite elle a réussi à mobiliser de nombreuses forces sur place et en France pour réaliser les infrastructures supplémentaires (réfectoire, salles de classes, bloc sanitaire etc.). Elle a également mobilisé de nombreuses forces humaines (médecins, infirmières, aides sociales, conseillers pédagogiques etc.).

Nous avons rencontré Sœur Thérèse fin 1999 et avons décidé de l’accompagner dans son action solidaire. Nous essayons depuis cette date d’apporter notre contribution à son action. Notre aide depuis cette date assure les deux-tiers des frais de fonctionnement du Centre, en gardant comme priorité la partie éducative.

Depuis fin 2007, Sœur Thérèse a été rapatrié par sa Congrégation pour cause de santé. Ne ménageant pas son corps, la dureté de ce travail sur le terrain a amoindri sa santé physique. A l’âge de 76 ans elle a passé la main, avec regrets, tout en continuant de veiller sur le Centre Bétania depuis sa maison de retraite de Plouha où elle est décédée le 16 juin 2018 à l’âge de 85 ans.

L’Association Les Enfants d’Ankasina a été créée en 2000 pour apporter des fonds et du soutien humain à l’association Malgache qui gère l’école et le dispensaire du quartier Ankasina, à Tannanarive.

© Ankasina.org.
Solution web intech6tem.